OCOV® – un masque performant, durable, économique pour protéger ceux qui nous protègent.

Dès sa création le 16 mars, le collectif grenoblois Voc-coV, a identifié l’importance des masques de protection pour permettre une lutte efficace contre la pandémie du Covid 19. Face au problème d’approvisionnement de masques jetables essentiellement produits en Chine, à la complexité logistique à mettre en place (avions gros porteurs, noria de camions), à l’impact environnemental délétère (émission de gaz à effet de serre, production de déchets) et à l’augmentation des prix face à la pénurie des matériaux filtrants, le collectif s’est engagé dans un projet de conception d’un masque à filtre interchangeable, performant, compétitif, confortable, durable, minimisant l’utilisation de médias filtrant et produit en France en grande quantité afin de pouvoir protéger efficacement ceux qui nous protègent.

Cette initiative portée par le collectif citoyen, rapidement rejointe par le CEA et Michelin, a permis, en utilisant la méthode d’innovation itérative 5R (Réseau, Responsable, Réactif, Réaliste et Résilient) du collectif, de concevoir en 3 semaines un masque répondant à ce cahier des charges. Pour cela, une dizaine d’itérations de prototypes de masques ont été produits par impression 3D et testés. En parallèle, plus de 300 textiles de 25 sociétés ont été testés sur les bancs d’essais du CEA. Une licence, non commerciale pour les institutions lors des phases pandémiques, a été conclue avec la société Ouvry, PME lyonnaise spécialisée dans les équipements de protection chimiques et biologiques (NRBC). Elle a alors rejoint le projet pour prendre en charge l’industrialisation et la commercialisation du masque, en engageant un investissement de plus de 2,5 millions d’euros.

A la différence d’un masque jetable de type FF (Face Filter) P1 ou P2 constitué uniquement d’une matière filtrante, « OCOV® » est un masque de type FM (Face Mask) P1 qui comprend une pièce faciale souple qui recouvre le nez, la bouche et le menton et un filtre réutilisable et remplaçable. Le taux de fuite requis par la norme FM est 4 fois inférieur à la norme FF (<2% pour FM et <8% pour les filtres FFP2). La pièce interne  faciale souple épouse la forme du visage assurant une bonne étanchéité entre l’atmosphère ambiante et le visage du porteur (que sa peau soit sèche ou humide et lorsqu’il bouge la tête). Il apporte également un excellent confort dans la durée. Réutilisable jusqu’à 100 fois grâce à ses cinq filtres thermisables et interchangeables, son coût de revient par utilisation est nettement moindre que les masques jetables. Son impact écologique est aussi bien moindre avec une empreinte carbone réduite (peu de transport, production locale) et un faible volume de déchets.

7 semaines après le début de l’aventure, le masque OCOV® a obtenu son autorisation de mise sur le marché, a été commandé à plus de 500 000 exemplaires et les premières livraisons effectuées. Les personnels soignants et exposés montrent un grand intérêt pour ce produit qui leur assure une protection performante, un confort d’usage et une autonomie de plusieurs semaines. Une dizaine de PME de la région AURA avec environ 500 personnes, sont engagées pendant la phase de montée en production permettant un maintien de leurs activités. 

Mission pleinement remplie pour le collectif: avec ce masque, nous offrons une possibilité durable de protéger ceux qui nous protègent ! Notre rôle se termine là pour cette initiative. Fier de ce projet mené en un temps record qui est aujourd’hui porté par une nouvelle équipe qui a pour mission de le porter et le développer au bénéfice de tous.

Il est léger, facile à mettre en place et on respire très bien avec. Personnellement je respire mieux avec ce modèle qu’un FFP2 canard. J’ai pu chanter avec sans m’essouffler (ce que je suis amenée à faire dans mon activité avec les enfants). Je l’ai porté plusieurs heures d’affilé sans avoir ressenti de gène particulière et il ne laisse pas de trace. Il s’adapte parfaitement au visage et on peut même l’utiliser avec une visière. Il est facile à laver.
Il semble bien accepté par les bébés qui n’ont pas eu l’air inquiet 🙂
Nadine qui travaille auprès d'enfants dans une crèche

Pour aller plus loin

Aperçu du processus de prototypage  par itérations : Iterations-ocov

Le site commercial du masque o-cov.com

Un projet en partenariat avec